Marseille, le guide quartier par quartier

17 septembre 2018

On peut découper Marseille de bien des façons : arrondissements, secteurs, zones socio-économiques… Mais l’image qui parle le plus à tout un chacun, qui fait rêver et qui décrit vraiment la personnalité de la ville, c’est bien celle du quartier. Petit tour d’horizon des ambiances et des particularités qu’on y trouve, pour un tourisme culinaire authentique…

Des quartiers riches en épisodes historiques

Situé dans le 2e arrondissement de Marseille, le quartier du Panier se dresse sur les plus anciens fondements historiques de la ville, bâtie en 600 av. J.C et alors appelée Massalia. Dans ses ruelles étroites bordées d’anciens hôtels particuliers, sa population métissée se mêle aux galeristes et artistes.

Dans les quartiers sud de Marseille, aux Trois Ponts ou au Roy d’Espagne, on entend chanter les cigales et on voit la mer. Charles VI de Bourbon, exilé à Marseille, venait souvent s’y promener, entre collines et Méditerranée. Et si vous suiviez ses déambulations ?

Près de la gare Saint-Charles et de l’université Aix-Marseille, le quartier Racati fait encore penser par son étymologie aux jeux d’argent qui devaient s’y livrer. Ses petits commerces sont encore typiques et votre circuit gourmand gagnera à y faire un petit arrêt.

S’il n’est pas très ancien, le quartier de Beaumont accueille de nombreux Arméniens, descendants des familles qui ont fui le génocide de 1915.

Entre le boulevard Chave et le quartier de Noailles, La Plaine recouvre en fait la place Jean-Jaurès. Elle est utilisée depuis sa création pour tous les événements qui nécessitent un grand espace : manœuvres militaires, bénédictions, foires… Les cafés autour de la place sont très appréciés pour une pause ensoleillée entre deux visites gastronomiques.

Les quartiers artistiques

Autour du palais Longchamp et de l’avenue s’étend en toute logique le quartier Longchamp, dans les 1er et 4e arrondissements. On vient y admirer le château d’eau, construit pour célébrer l’arrivée de l’eau de la Durance, le musée des Beaux-arts, les jardins, les immeubles haussmanniens et profiter d’un art de vivre plutôt bourgeois.

Marqué par l’église des Réformés et la fontaine des Danaïdes, le quartier des Réformés accueille aussi l’une des dernières brasseries marseillaises. Les artistes urbains donnent un caractère unique à ce quartier du 1er arrondissement, où prend naissance la célèbre avenue de la Canebière. Le quartier de l’Estaque a quant à lui inspiré des peintres comme Cézanne, Braque ou Renoir, venus d’Aix-en-Provence.

Les quartiers en bord de mer

S’ils donnèrent leur nom au quartier en y débarquant au XVIIe siècle, les Catalans ont depuis longtemps déserté ce quartier, qui accueillit les premières structures balnéaires de Marseille. Sa plage proche du centre-ville est très populaire. Il est prolongé par le Vallon des Auffes, où les pêcheurs traditionnels réservent leurs prises pour les restaurants locaux. Mourepiane est caractérisé par son port et charme surtout par ses points de vue et ses anciennes bastides.

Des ruelles tortueuses de Malmousque, on finit toujours par descendre aux calanques. Petites et intimes, parfois occupées par un port de pêcheurs, elles charment par leur calme et leurs eaux turquoise. Pittoresque à souhait, tout comme le port de la Madrague non loin ! Si vous aimez les calanques, ne manquez pas non plus le quartier de Luminy.

 

Articles liés

Ecrivez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *