Noailles : à la découverte du ventre de Marseille

17 septembre 2018

Originellement aristocratique, le quartier de Noailles charme aujourd’hui par son effervescence, où se mêlent toutes les cultures. Plongez dans la foule qui parcourt ce quartier et voguez d’un stand de fruits de mer à une petite boutique d’herboristerie et découvrez le Marseille authentique le temps d’un food tour haut en couleur…

Les pieds à Marseille, la tête à Istanbul, en Italie, au Liban… 

Dans le ventre de la cité phocéenne, lorsqu’on traverse le quartier Noailles un pas après l’autre, on passe sans transition des pâtisseries tunisiennes ou libanaises aux pizzas traditionnelles en passant par des montagnes de fruits secs venus de toute l’Afrique du Nord. Noailles est un circuit culinaire à lui seul : d’échoppe en échoppe, il vous balade du Maghreb à l’Orient, au milieu des parfums des épices, des bazars bien fournis, des cafés typiques et des brocantes. Le lieu est populeux, les terrasses souvent pleines, les couleurs vives, et l’ambiance toujours au rendez-vous. Tout près de la Canebière et du Vieux-Port, Noailles est un quartier incontournable des food tours marseillais.

Le marché des Capucins, une véritable institution

Qu’il pleuve, qu’il vente ou que le soleil batte son plein comme il sait si bien le faire dans le Sud, le marché des Capucins ou de Noailles se tient tous les jours, sauf le dimanche dans la rue du Marché des Capucins, tout au long de la journée. Là encore se croisent produits du terroir et épices venues d’ailleurs, loukoums et pizzas… Les touristes comme les Marseillais s’y rendent pour faire le plein de produits frais. C’est donc là que vous rencontrerez le « vrai » Marseille, avec ses mille saveurs et ses mille visages. N’hésitez pas à vous glisser parmi la foule et à goûter les spécialités de chaque stand pour que votre visite gourmande de Noailles soit complète !

Les prestiges du quartier Noailles

Si le quartier Noailles est aujourd’hui connu pour son ambiance populaire, il n’en a pas toujours été ainsi. Quoique loin de l’architecture du quartier Saint-Victor, quelques beaux bâtiments témoignent de son passé. Construit en même temps que l’avenue de la Canebière, il s’est en effet développé autour de la « rue des Nobles », devenue rue de Noailles, du nom d’un représentant du roi et lieutenant des galères qui y vivait. Aujourd’hui, le cours Julien est le QG des artistes urbains et un lieu de rendez-vous de la jeunesse branchée.

Le quartier de Noailles a aussi accueilli des personnalités majeures comme Gandhi, en 1931, accompagné de ses deux chèvres qui lui assurent sa ration de lait quotidienne, ou encore Charles Trenet à ses débuts dans le cabaret du Grand Hôtel de Noailles, aujourd’hui devenu un commissariat. Le ventre de Marseille peut également se targuer d’abriter l’une des plus anciennes quincailleries de France, la Maison Empereur. Ses rayons variés, de la coutellerie aux jouets anciens, sont toujours très réputés. À ne pas oublier lors de votre visite de Noailles, le café Prinder, doyen du quartier !

 

Articles liés

Ecrivez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *